Le 29 avril 1962, dans les garages de Conflans, la 63795 rutilante attend d'effectuer une prochaine remonte vers la gare de Lyon. Un support est installé sur la traverse d'extrémité pour recevoir l'apEn novembre 1967, le dépôt de Caen a perdu ses locomotives àAu temps de « Bébert et l'omnibus » et de l'usine du chocolatÀ 11 h38, le train VB Vichy - Bordeaux démarre vigoureusement d'Eygurande-Merlines. À la gare suivante d'Ussel, quatre minutes d'arrêt sont allouées pour permettre aux voyageurs d'acheter un panier-reEn 1959, la 040 DE 608 arrive à Serquigny Poste 3. Cette machinArrivée de Trouville-Deauville, la 66077 manœuvre son train de messageries en gare de Pont-l'Évêque, où s'embranche la ligne d'Honfleur. Printemps 1962.En ce jour de fête nationale 1959, le trafic ne cesse pas sur lAu printemps 1965, la BB 67036 est présentée en gare du Maine. Elle est équipée depuis février d'un alternateur triphasé et d'un bloc redresseur permettant le chauffage électrique du train, modificatiEn février 1961, la 040 DG 26 sort un train de minerai de fer dA Fumel, la 66015 démarre son train de tombereaux provenant de l'usine métallurgique Pont-à -Mousson qui assure, en 1963, la prospérité de la petite ville, bâtie au bord du Lot.Le train 1665 Paris-Est - Verneuil-l'Étang franchit le viaduc de Nogent qui enjambe la Marne et 17/e des Loups. Avec son pendant matinal de sens pair, il s'agit du seul train desservant Villepatour etEn son temps, l'opposition à la construction de la GC Complémentaire dans le site de Chennevières fut vive. Au printemps 1966, la 66126 qui achemine son train du R.O. de Valenton à Bobigny ne troubleLe 16 juin 1961, dans une gare de l'Est encore épargnée par laEn 1966 au dépôt de Noisy-le-Sec, deux agents de conduite, sous l'autorité d'un chef de traction, sont en formation sur la 88 66163. Livrée deux ans plus tôt, cette machine appartient à la sous-sérieEn décembre 1957, la 060 DB 2 va quitter le dépôt d'ÉtampesEn 1957, l'industrie ferroviaire française exporte vers /es cinLa 060 DB 10 est en cours de préparation à Nantes en juillet 1957. Le gabarit impressionnant et l'esthétique réussie de cette machine masquent son principal défaut: le manque de puissance. Ses deux moParti de Royan avec le train 83 pour Paris-Austerlitz, l'UM de CEn juillet 1957, la toute jeune 060 DB 1 quitte les garages de LUne décennie s'est écoulée depuis l'arrivée à La Rochelle des 060 DB, devenues CC 65000 le 1er janvier 1962. La première de la série mène l'unité-multiple sur l'express 890/10010 pour Paris-Austerlitz